Dans les actualités

Contact :
Lauren Godinez
404.252.3663

Nouvelle Recherche : Les substituts au sucre n'augmentent pas les niveaux de faim ni le désir de manger davantage



2 avril 2010 – Une nouvelle étude publiée dans le journal Appetite de mars 2010 conclut que les édulcorants basses calories n'augmentent pas les niveaux de faim et n'amènent pas les gens à manger plus. En fait, les sujets qui ont reçu les substituts de sucre ont consommé significativement moins de calories et il n'y a pas eu de différence de niveau de faim malgré globalement moins de calories. Les chercheurs ont noté que : « En conclusion, les participants n'ont pas compensé en mangeant davantage, que ce soit au déjeuner ou au dîner, et ont rapporté des niveaux similaires de satiété quand ils consommaient un apport préalable basse calorie contenant de la stévia ou de l'aspartame, par rapport à des apports préalables à plus haut niveau de calories contenant du sucrose. »

Cette étude a été menée à la fois chez des adultes en bonne santé et en surpoids et il a été donné aux participants un apport alimentaire préalable contenant soit du sucrose, soit de l'aspartame ou de la stévia. Ceux qui ont reçu de la stévia ou de l'aspartame ont consommé globalement moins de calories, n'ont pas mangé davantage et n'ont pas rapporté de sensations de faim.

« Bien que la totalité des preuves scientifiques démontrent que les édulcorants basses calories et les produits qui les contiennent ne sont pas liés à la prise de poids, à l'augmentation de la faim ni à la surconsommation alimentaire, des rapports récents ont remis en cause les avantages des édulcorants basses calories » note Beth Hubrich, diététicienne du Calorie Control Council. « Utilisés dans le cadre d'un régime global sain, les édulcorants basses calories et les produits allégés qui les contiennent peuvent être des outils avantageux pour aider les gens à contrôler leur apport calorique et leur poids. Cette étude sur l'homme, en plus de beaucoup d'autres, contredit les récentes allégations issues d'études épidémiologiques (qui ne peuvent pas montrer de lien de cause à effet) et d'études effectuées sur de petits nombres de rats » ajoute Hubrich.

Cette étude se fonde aussi sur une méta-analyse de 2009 (qui évalue 224 études) publiée dans le American Journal of Clinical Nutrition et conduite par Mattes & Popkin. Ces chercheurs notent « un passage en revue important de la littérature, traitant des mécanismes par lesquels des édulcorants non-nutritifs [basses calories] peut favoriser l'apport en énergie, révèle qu'aucun de ces mécanismes n'est corroboré par les preuves disponibles. »

Plus de 194 millions d'Américains consomment des aliments et des boissons basses calories ou réduits en calories selon les enquêtes les plus récentes du Calorie Control Council auprès des consommateurs nationaux. Le Council, une association à but non-lucratif, a noté que ce nombre continuera probablement à augmenter, à mesure que de plus en plus de consommateurs commencent à comprendre que « les calories comptent » dans la perte et le suivi du poids.

Pour plus d'informations sur les édulcorants basses calories (substituts au sucre) et les aliments et boissons basses calories sans sucre, visitez www.caloriecontrol.org.

###

Anton, S et al. Effects of stevia, aspartame, and sucrose on food intake, satiety, and postprandial glucose and insulin levels. Appetite: 55 (2010) 37-43.  [Abstract]

 

Le Calorie Control Council, fondé en 1966, est une association internationale à but non-lucratif représentant l'industrie des aliments et boissons basses calories et pauvres en graisses. Aujourd'hui, il représente 40 fabricants et fournisseurs d'aliments et boissons basses calories, pauvres en graisses et allégés, y compris les fabricants et fournisseurs de plus d'une douzaine de différents édulcorants diététiques, substituts de graisses et autres ingrédients basses calories.

 

 

 

bottom

Le Calorie Control Council, une association à but non-lucratif fondée en 1966, cherche à fournir aux consommateurs un canal objectif de communications scientifiques sur les aliments et boissons pauvres en calories, afin de garantir que les informations de la recherche scientifique soient accessibles à
toutes les parties intéressées.
© Copyright Calorie Control Council.