Dans les actualités

Contact :
Lauren Godinez
404.252.3663

De bonnes nouvelles pour la stévia : L'AESA donne un avis positif



ATLANTA (le 25 mai 2010) – Le Groupe Scientifique de l'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (AESA) sur les additifs a établi une Dose Journalière Admissible (DJA) pour l'édulcorant basses calories stévia, dégageant la voie pour des approbations plus larges de cet ingrédient populaire en tant qu'édulcorant dans l'Union Européenne. Le groupe a recommandé une DJA de 4 mg/kg de masse corporelle et par jour pour la stévia, à la demande de la Commission Européenne. La stévia est actuellement approuvée comme complément diététique dans l'Union Européenne, mais pas comme édulcorant.

La stévia est relativement nouvelle sur le marché des aliments et des boissons mais est utilisé en Amérique du Sud depuis des siècles. Elle est dérivée de la plante stevia rebaudiana, qui sert depuis longtemps à sucrer les boissons et à faire le thé. Bien que le mot « stévia » se réfère à la plante toute entière, seuls certains des composants de la feuille de stévia sont sucrés. Ces composants sucrés s'appellent les glycosides de stéviol. La DJA recommandée par l'AESA pour la stévia ou les glycosides de stéviol est cohérente avec le niveau précédemment adopté par le Comité d'experts conjoint FAO/OMS sur les additifs alimentaires (JECFA).

La DJA est un important concept réglementaire qui est souvent mal compris. La DJA est une estimation très modérée de la quantité d'édulcorant qui peut être consommée quotidiennement en toute sécurité pendant une durée de vie humaine. Ce n'est pas un point spécifique où la sécurité prend fin et où de possibles problèmes de santé commencent. En fait, une prise occasionnelle supérieure à la DJA n'est pas un problème.

Avant de publier son opinion, le Groupe Scientifique de l'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (AESA) a conduit une évaluation approfondie à la fois des études sur l'animal et l'humain impliquant les glycosides de stéviol et en a conclu que « les résultats des tests toxicologiques indiquent que les glycosides de stéviol ne sont pas génotoxiques, carcinogènes, ni associés à une quelconque toxicité de la reproduction / du développement. »

Aux Etats-Unis, les glycosides de stéviol servent d'édulcorants d'usage général dans les aliments et boissons ainsi que dans des édulcorants de table. Pour accéder au rapport intégral de l'AESA : http://www.efsa.europa.eu/en/scdocs/doc/1537.pdf

###

 

Le Calorie Control Council, fondé en 1966, est une association internationale à but non-lucratif représentant l'industrie des aliments et boissons basses calories et pauvres en graisses. Aujourd'hui, il représente 40 fabricants et fournisseurs d'aliments et boissons basses calories, pauvres en graisses et allégés, y compris les fabricants et fournisseurs de plus d'une douzaine de différents édulcorants diététiques, substituts de graisses et autres ingrédients basses calories.

 

 

 

bottom

Le Calorie Control Council, une association à but non-lucratif fondée en 1966, cherche à fournir aux consommateurs un canal objectif de communications scientifiques sur les aliments et boissons pauvres en calories, afin de garantir que les informations de la recherche scientifique soient accessibles à
toutes les parties intéressées.
© Copyright Calorie Control Council.